Romarins en fleurs

Presque deux mois plus tard, des nouvelles des romarins de la bordure empierrée. Ils ont évidemment résisté à cet hiver plutôt clément, excepté quelques jours « mordants » en toute fin de période.

Une intense floraison mauve les recouvre.

Mais le malicieux coup de pinceau du soleil couchant les magnifie, les teinte d'une chaude nuance lilas rosé doré et crée une couleur inédite, insolite, indéfinissable.

Voici revenu le moment - trop éphémère ! - des glycines.

Les troncs et les branches noueuses se tordent, s'élancent ou se courbent.

Les lourdes grappes de fleurs parme penchent élégamment vers le sol et les rares feuilles vert tendre ponctuent, d'ici de là, cette abondante floraison.

Et très bientôt ces dernières prendront le pouvoir en une ruisselante et brillante cascade.

 

Il neige des pétales roses et le cercle, au pied des arbres, s'arrondit en un tapis luxueux.