En chemin

Tout début mars, après un hiver particulièrement clément, déjà le printemps s'annonce.

Chez moi les forsythias jaunes et les pruniers blancs fleurissent, les pensées en pots font assaut de couleurs.

En route vers Gaillac, un axe sinueux, étroit, dangereux, la nature explose, les jardins redoublent d'offres colorées.

De hauts mimosas aux touffes denses tranchant sur le vert sombre du feuillage.

Des fleurettes d'un rose soutenu, tyrien ou fuchsia, ponctuent des branches brunes, dénudées.

Plus loin des arbres aux fleurs d'un rose tendre, pastel, quelques gouttes de magenta dans un océan de blancheur.

Une haie de buissons aux petites boules d'un rouge éclatant, entre orangé et vermillon.

Les talus se garnissent des minuscules points bleu-mauve des myosotis.

Aux abords de Montans, la vigne encore en hibernation, tout juste sortie d'une taille rigoureuse, se gonfle de sève pour faire éclore des bourgeons prometteurs.

C'est la vie de mon village.