Blog

  • vernissage

    Un grand REBONJOUR à toutes et tous

    Après 18 mois d'engourdissement, la belle endormie s'ébroue.

    Je participe ce week-end à un Salon d'Art à Cadalen, organisé par le Saule Cadalénois. Il se déroule ces samedi et dimanche 25 et 26 septembre 2021. Le vernissage a lieu samedi à 11h30 en présence de l'invitée d'honneur Françoise Perry et d'une cinquantaine de créateurs.

    J'y présente 9 encres.

    Nous vous espérons nombreux, curieux, passionnés.

  • Des Fleurs à foison

    Des fleurs à foison

    Pour faire entrer le printemps dans votre maison, regardez autour de vous et cueillez sur les bords de chemin les fleurs sauvages aux teintes et formes variées. N'oubliez pas les graminées graciles.  Quand à moi je déteste les folles avoines, grandes, envahissantes, menaçantes ?

    Mariez les diverses nuances des luzernes, du mauve très pâle au pourpre en passant par différents violets.

    Port érigé ou fleurs retombantes, feuilles minuscules, feuillages majestueux, bractées bien présentes, composez vos bouquets, mélangez selon votre inspiration et la richesse de la nature

    Lire la suite

  • Chez ma maman

    CHEZ MA MAMAN

    Lorsqu'elle a vendu son hôtel, dans le quinzième à Paris, à proximité du village suisse, ma maman a acheté un petit appartement dans un quartier proche. Elle tenait à conserver ses habitudes, son voisinage, ses commerçants, son environnement.

    Dans son salon-pièce à vivre elle a installé une table demi-lune qu'elle a placée devant un grand miroir cuivré. A l'époque je faisais de la céramique et elle m'a commandé une demi-vasque qu'elle désirait placer sur cette table devant le miroir pour reconstituer une vasque complète !

    J'ai donc réalisé ce projet dans un esprit quelque peu 18e siècle avec des fleurs en relief et dans des couleurs discrètes.

    Et comme il me restait une demi-vasque je me suis fais plaisir en l'émaillant d'un très bel émail bleu chinois.

    Voici les deux photos.

    Lire la suite

  • En chemin

    Tout début mars, après un hiver particulièrement clément, déjà le printemps s'annonce.

    Chez moi les forsythias jaunes et les pruniers blancs fleurissent, les pensées en pots font assaut de couleurs.

    En route vers Gaillac, un axe sinueux, étroit, dangereux, la nature explose, les jardins redoublent d'offres colorées.

    De hauts mimosas aux touffes denses tranchant sur le vert sombre du feuillage.

    Des fleurettes d'un rose soutenu, tyrien ou fuchsia, ponctuent des branches brunes, dénudées.

    Plus loin des arbres aux fleurs d'un rose tendre, pastel, quelques gouttes de magenta dans un océan de blancheur.

    Une haie de buissons aux petites boules d'un rouge éclatant, entre orangé et vermillon.

    Les talus se garnissent des minuscules points bleu-mauve des myosotis.

    Aux abords de Montans, la vigne encore en hibernation, tout juste sortie d'une taille rigoureuse, se gonfle de sève pour faire éclore des bourgeons prometteurs.

    C'est la vie de mon village.

  • News du dernier vernissage

    Des nouvelles de mon dernier vernissage

     

    Je crains bien que mes petites gourmandises salées aient été plus appréciées que mes tableaux. Il faut dire que j'avais fait preuve d'inventivité : pas moins de quatre sortes de pesto crées pour l'occasion.

    Aucun avec du basilic mais à chacun ses herbes variées, son huile très particulière, ses fruits secs et une dominante : thon et câpres ; prunes et kiwi ; anchois, olives, câpres et ail ; légumes verts. Pour certains un peu de pain noir nordique ou de gressins au sésame pour donner de la consistance et rajouter un goût supplémentaire.

    Il y avait aussi des fonds d'artichauts – poivronnade et diverses petites choses plus classiques.

    J'ai beaucoup aimer les échanges avec le public convié tous les dimanches matins pour une démonstration d'aquarelle ou de « grattage ». Il y avait ceux a qui cela rappelait des souvenirs plus ou moins lointains et ceux qui découvraient. C'est une expérience à renouveler.

  • Brumes

    Des collines d'un doux bleu-vert.

    A l'horizon contre le ciel bas, gris argent, légèrement moutonneux, une ample et dense bande de brume très blanche suit le cours du Tarn.Et descendant vers nous,des maisonnettes isolées ou regroupées, des arbres dépouillés, des bosquets, des champs imbriqués, des prés encore verts, une chapelle, un château d'eau, des serres, des vignes, un château dominant.

    Toute une vie.

  • Inspirations

    Chaque automne, lorsque j'emprunte l'autoroute en direction de Toulouse je suis émerveillée, j'en prends plein les yeux.

    Ses abords sont paysagés.

    Bouquets de buissons, arbres groupés ou sujets isolés, squelettes de troncs et de branches, massifs ou graciles émergeant de la masse étagée.

    Toute une déclinaison de teintes chaudes, de nuances entremêlées, fondues, de camaïeux chantants.

    Des bruns, ombres, sienne ou sépias

    Des ocres et des jaunes, éclatants, pâles ou éteints, tirant sur le beige, le kaki, le citron, l'or ou l'orangé

    Des verts sourds, brillants ou argentés

    Des rouges flamboyants : vermillon et carmin, fraise et grenat, tomate et coquelicot, cerise et pourpre.

    Ivresse des sens, je me remplis d'impressions, de sensations, de formes et de couleurs.

    Je vais peindre ce qui impressionné ma rétine et mon cœur.

    Sans doute en deux techniques : aquarelle liquide, plus ou moins maîtisée, soudaine, souvent imprévisible, créative, spontanée, fusionnelle.

    Et une ou des touches d'acrylique.

    En fait j'ai, généralement, deux approches de l'acte créateur.

    D'un côté, une subtile et légère inspiration, une douce force qui me poussent, me pressent, me guident et même me dépassent.

    Immédiateté, proximité, surprise, excitation, élan, imagination, le « coller à l'instant et à la page ou à l'objet ».

    De l'autre un processus lent, long de maturation, des jours, surtout des nuits, des semaines, voire des années, reposant d'une part sur des recherches au sein de mon impressionnante documentation personnelle, aidée par internet et d'autre part sur des dessins préparatoires, des variations, des séries. Des milliers de photographies me sollicitent et m'inspirent. Mais aussi la visite des musées, la plongée dans les livres et revues d'art.

    Et selon la démarche et les thèmes choisis ou qui s'imposent, les matières se singularisent : légèreté ou masse, finesse ou épaisseur, les gestes, les mouvements diffèrent : amples ou mesurés, larges ou précis, les outils très divers et les multiples techniques au service de l'idée s'impriment,s'implantent.

  • Pique-boeuf

    Un très gros tracteur vert

    derrière, un très long semoir rouge

    sur une terre brune, travaillée, préparée, fine, prête.

    Une trentaine de pique-bœufs très blancs se massent dans son sillage.

    Très long cou et corps dodu de ballon de rugby.

    Gourmands, avides, pressants.